Le musée automobile de Monaco fait peau neuve !

08 Jan 2023

La collection de voitures classiques de S.A.S. le Prince de Monaco Albert II a maintenant un nouvel emplacement sur le Port Hercule, à quelques pas de l’emblématique circuit de Formule 1. Les experts Urban de Tractebel en France et Monaco ont conçu et géré les travaux de cette structure souterraine complexe.

 

Musée auto Monaco Des vétérans de la Formule 1, des rallyes Monte-Carlo et Paris-Dakar, des classiques de Porsche, Maserati et Ferrari, ces beautés motorisées et bien d’autres sont désormais prêtes à être admirées dans un nouvel espace d’exposition de 3 500 m2 au Port Hercule de Monaco. Les experts Urban de Tractebel de France et Monaco ont conçu, signé, géré et supervisé les travaux pour accueillir la collection de voitures de S.A.S. le Prince de Monaco Albert II.

 

Tractebel en pleine vitesse depuis 2014

Pour réaliser ce projet ambitieux, le mandat de nos experts pour le client Cabinet Notari – NMI (Maître d’Ouvrage : Direction des Travaux Publics à Monaco) comprenait les études de conception, l’assistance à la phase d’appel d’offres et la supervision des travaux dans le domaine des démolitions, terrassements, fondations, soutènements et gros œuvre. Tractebel a également été responsable de la gestion en phase chantier des autres lots de la construction en collaboration étroite avec les Architectes. Les travaux ont débuté en 2014 et le nouvel espace d’exposition souterrain a été inauguré par le Prince Albert II et la Princesse Stéphanie en juillet 2022.

Les défis de la construction sous le niveau de la mer

La structure, dont la quasi-totalité est située sous le niveau de la mer, mesure 200 m de long sur 25 m de large. Son altimétrie varie entre 4 m NGM au-dessus du niveau de la mer (niveau de la couverture) et 15 m NGM en-dessous du niveau de la mer. L’entrée s’ouvre sur un niveau d’exposition temporaire qui se prolonge avec l’espace d’exposition permanente un étage plus bas. Sous ce niveau, trois autres étages composent un parking souterrain public composé de 276 places de parking, dont 10 pour des voitures électriques.

L’étanchéité de la structure est assurée par une paroi moulée de 80 cm d’épaisseur pour une longueur de 420 m et un fond étanche de 3 m d’épaisseur injecté à 30 m sous la mer. Environ 300 m3 par heure d’eau d’infiltration sont recueillis par un tapis de drainage et deux galeries drainantes, puis amenés à la surface par un système de pompes de relevage. L’enceinte de soutènement a été étayée par la réalisation des dalles des planchers au fur et à mesure que l’excavation se poursuit. En raison du contexte géologique très défavorable du site, la construction d’un barrage souterrain entre les niveaux -7 à -15 m NGM sous la mer a été nécessaire.  

Le drainage des eaux fournit de l’énergie bas carbone à la Principauté

Le site accueille la boucle publique d’eau de mer de Monaco, SeaWergie, qui fournit de l’énergie aux bâtiments du quartier de la Condamine. L’ouvrage se double ainsi d’une source d’énergie bas carbone pour la Principauté de Monaco, en récupérant les eaux de drainage pour alimenter la boucle d’eau.

Une excavation sous dalle rendue à l’usage public

La Principauté a souhaité retrouver l’usage du quai dès que possible pour organiser ses grands événements annuels tels que le Grand Prix de Formule 1, le Yacht Show et le Jumping International. Par conséquent, l’excavation a été effectuée sous la dalle de couverture qui repose sur la paroi moulée périphérique et 75 préfondés préfabriqués de 25 m de hauteur. Cette dalle est capable de supporter une charge de 3 tonnes par m² en tout point afin de n’imposer aucune contrainte pour l’organisation des évènements.

Ludovic Giuge " Les immenses défis de ce projet découlent de la combinaison de techniques complexes mises en œuvre sur un seul site et dans un environnement très contraint. Nos équipes ont dû combiner diverses techniques déjà testées dans la Principauté et ailleurs dans le monde afin de répondre aux contraintes imposées par cet ouvrage audacieux. La construction dans un environnement urbain dense et au centre des événements et des activités économiques de Monaco a nécessité un planning de construction complexe, des solutions techniques innovantes et des périodes de travail strictement définies à l’avance. Nous sommes fiers du résultat : le musée est non seulement une merveille technique à part entière, mais aussi une source d’énergie bas carbone pour la Principauté. "
Ludovic Giuge, Tractebel Infrastrutures - Directeur des Opérations à Monaco

 

 

Travaux 2017 Musée Auto Monaco   Travaux 2018 Musée Auto Monaco   Travaux 2018 Musée Auto Monaco
2017   2018   2020

Actualités liées

Offices_Generic

La croissance de Tractebel se poursuit avec deux nouveaux bureaux en France

De nouveaux locaux à Marseille et une nouvelle implantation à Tours pour répondre à une demande croissante, principalement dans le secteur nucléaire mais aussi sur...

En savoir plus
25 Jan 2023
Portrait-Ines-1

Mon expérience en Allemagne : Digital et projets internationaux !

Je suis étudiante à l'école d'ingénieurs Polytech Lille et j’ai démarré une formation chez Tractebel France en tant qu'ingénieur en systèmes d'information géographique...

En savoir plus
15 Jan 2023
AdobeStock_192946225

Tractebel classée première société mondiale de conception de centrales hydroélectriques

Notre entreprise s’est classée en tête des plus grandes entreprises mondiales de conception de centrales hydroélectrique dans le classement annuel 2022 d’Engineering...

En savoir plus
21 Dec 2022
PHOTO_2022_11_01_09_48_01_2

Encore plus d’énergie solaire pour le Ghana

Le gouvernement du Ghana mise sur les énergies vertes et la compétence de nos ingénieurs : après les deux premières centrales photovoltaïques de Lawra et Kaleo, Kaleo...

En savoir plus
15 Dec 2022