Ethiopie : première étape du remplissage du barrage de Grand Renaissance

10 sept. 2020

Le projet de barrage Grand Renaissance en Ethiopie s’inscrit dans un programme de développement et de transformation du pays qui a été défini par le gouvernement éthiopien au début des années 2010. Ce projet d’envergure exceptionnel en fera la plus grande centrale de production électrique en Afrique.

Afin de contribuer au développement de l’économie éthiopienne notamment par la stimulation de l’activité économique et industrielle, le barrage Grand Renaissance, situé sur le Nil Bleu, prévoit l'installation d'une capacité de production électrique de 5 150 mégawatts, doublant ainsi la capacité de production électrique du pays. Tractebel intervient aux côtés de l'Ethiopian Electric Power pour l'accompagner à relever les challenges de ce projet stratégique.

Un jalon historique franchi cet été

En juillet après 9 ans de travaux, une étape historique a été franchie : la première phase du remplissage du réservoir du barrage de Grand Renaissance a été effectuée à la cote 560.
Ainsi depuis lundi 20 Juillet le Nil bleu se déverse sur le seuil provisoire aménagé dans le corps du barrage principal à la cote 560, créant ainsi une retenue de 70m de profondeur maximale à ce stade. Les travaux vont continuer pendant les mois qui viennent en vue de réaliser la deuxième étape de la mise en eau à la cote 595 et ensuite pouvoir débuter la production d’énergie.

Un véritable défi technique

Tractebel intervient sur ce projet complexe techniquement de par sa taille exceptionnelle au côté de Ethiopian Electric Power depuis 2011. En groupement avec Electroconsult (Italie), Tractebel fournit des prestations en tant qu’Owner’s Engineer (Assistant à Maîtrise d’Ouvrage), assurant les services de gestion projet, d’assistante technique et contractuelle ainsi que de coordination du design et de la construction.

Le barrage de Grand Renaissance est composé de plusieurs ouvrages dont :

  • un barrage principal en béton compacté au rouleau de 145m de haut et 1,8 km en crête pour un volume de béton prévu de 10,1 Mm3 ;
  • un barrage en enrochement avec masque amont en béton (CFRD) de 50m de haut et 5 km de long pour un volume d’enrochement de 17 Mm3 ;
  • un système d’évacuateurs de crues de 18 000 m3/s de capacité et des vidanges de fond 1 800m3/s ;
  • 2 usines de production électrique (1 sur chaque rive du fleuve au pied du barrage) de 5 150 MW de puissance et une sous-station électrique à 500kV ;
  • une ligne de transmission de 400 kV de 280 km avec 2 sous-stations (une à chaque extrémité) ;
  • 2 ponts sur le Nil bleu et 240 km de routes.

« Du fait de sa taille exceptionnelle, ce projet est particulièrement complexe et présente des défis techniques et managériaux forts. Grâce à nos multiples expertises dans les domaines du génie civil, des équipements hydro mécaniques et de la gestion de projet nous avons su accompagner et conseiller notre client depuis le début du projet.» explique Jean-Louis Cervetti, directeur de projet.

Lorsque le projet sera complété, la centrale électrique de Grand Renaissance sera la plus grande centrale de production hydro électrique en Afrique et la 15ème au monde.

Evolution travaux

Actualités liées

Cities

Quel monde d'après pour les villes en 2030?

Alors que plus de 50 % de la population mondiale vit aujourd’hui dans des zones urbaines, on estime que ce chiffre devrait atteindre 68% d'ici...

En savoir plus
27 juil. 2020
Photo_7

Grand Paris Express : le défi de la ligne 16 face au Covid 19

Projet de très grande envergure, avec des ouvrages complexes, la ligne 16 du Grand Paris desservira 10 gares entre St-Denis Pleyel et Noisy Champs sur 28km et permettra le...

En savoir plus
24 juil. 2020
AdobeStock_308564950

HYPORT : l’hydrogène vert débarque à l’aéroport de Toulouse

Une nouvelle étape vient d’être franchie pour le projet Hyport : la signature de la convention pour la construction de la 1ère station de production et distribution...

En savoir plus
19 juil. 2020
294929

Départ d’Olivier Biancarelli

ENGIE annonce le départ d'Olivier Biancarelli, directeur général de Tractebel et directeur général adjoint du Groupe ENGIE, en charge de la Business Line...

En savoir plus
07 juil. 2020